Syndic Expert : Chargement en cours
title

Recherche syndic de copropriété : comment s’y prendre ?

À quel moment faut-il recherche un syndic de copropriété ?

Quand rechercher un syndic de copropriété ? Le moment privilégie est celui où le mandat du syndic actuel arrive prochainement à échéance, au terme de la durée fixée dans le contrat (trois ans au maximum mais souvent un an ou dix-huit mois. Sauf si le syndic actuel donne entière satisfaction, auquel cas il sera reconduit sans difficulté, les copropriétaires, à commencer par ceux qui ont été désignés au conseil syndical, doivent se mettre en quête d’un nouveau syndic. Rappelons que la copropriété ne peut fonctionner sans syndic, ne peut « être dépourvue de syndic ».

Comment mener l’«enquête» ?

La recherche d’un syndic doit se faire dans le marché local : le syndic est amené à intervenir de manière fréquente pour l’immeuble et la proximité du cabinet apparaît comme une nécessité. Et le choix est large dans les grandes agglomérations, ainsi les « pages jaunes » indiquent 142 syndics pour Toulouse ; 926 pour Paris avec 63 pour le 11e arrondissement et 143 pour le 16e.

Le premier temps est donc un repérage, dans le quartier et/ou sur Internet : consultation des sites ouverts par différents cabinets ou comparateurs de syndics qui fournissent un « choix ». Dans un second temps il faut s’’informer plus avant, analyser la documentation réunie sur divers cabinets, recueillir les opinions et les avis de copropriétés qui ont expérimenté divers cabinets, pour disposer d’appréciations sur l’efficacité et le professionnalisme.

Une attention particulière sera portée sur les conditions financières ; mais comme les contrats ont vu leurs clauses uniformisées par le décret du 26 mars 2015, il faut s’attacher particulièrement à deux données :

  • montant du forfait pour prestations de gestion courante, avec le coût annuel (élément essentiel) et les prestations concernées, puisqu’à celles obligatoires d’autres peuvent être ajoutées ;
  • les prix pour les différentes prestations supplémentaires, dites « particulières » qui font l’objet d’une liste limitative.

Ainsi peut être estimé le coût d’un syndic pour la copropriété, qui est un critère important mais ne peut être le seul élément pour déterminer le choix.

Il convient de vérifier les données sur la société et la référence de la carte professionnelle du syndic (en être dépourvu interdit de prendre en charge les fonctions).

Pour obtenir un devis personnalisé pour votre copropriété, cliquez ici:

Dans le cadre de la concurrence

Cette « enquête » se mène principalement lors de la mise en concurrence entre syndics, instaurée par la loi Alur, et qui doit être effectuée par le conseil syndical au moins une fois tous les trois ans. La recherche d’un nouveau syndic doit être effectuée avec rigueur, pour limiter les risques de déconvenue ultérieure.

Une solution alternative

Dans le cas d’une copropriété de petite taille, la recherche peut se dérouler en interne, dans la communauté de la copropriété, puisqu’il est possible de désigner un syndic non professionnel, dit « bénévole », choisi parmi les copropriétaires. Encore faut-il trouver une personne ayant assez de temps et de qualités pour exercer une charge prenante. Et que les copropriétaires forment une collectivité assez soudée et que l’immeuble ne présente pas trop de difficultés pour son suivi.

Pour en savoir plus sur « Le syndic de copropriété a-t-il une obligation de conseil ? », vous pouvez consulter cet article: https://blog.syndicexperts.com/blog/syndic-de-copropriete-a-t-obligation-de-conseil 

 



CONTACTEZ MOI

Google+