Syndic Expert : Chargement en cours
title

Quelques recommandations aux copropriétaires.

Vous habitez un appartement, souvent vous l’avez acquis, donc vous avez fait un choix : dans cette décision interviennent des facteurs qui relèvent de l’appartement, de l’immeuble, du quartier…

Pour l’immeuble, en particulier, il importe que votre choix soit conforté, donc vous devez savoir ce que vous voulez – ou refusez – pour le bâtiment. Les choix auxquels vous aurez à participer porteront en particulier sur des travaux ; votre rôle en tant que copropriétaire est de réfléchir sur leur opportunité, leurs modalités, leurs coûts prévisibles. Un « bon » copropriétaire se pose des questions, s’informe, réfléchit.

En étant propriétaire dans un immeuble en copropriété, vous participez à une collectivité, donc il est toujours utile de se concerter avec les autres copropriétaires et en particulier avec le président et les membres du conseil syndical. Le syndic pour sa part n’a pas seulement une fonction de gestionnaire, il est un professionnel de l’immobilier qu’il est intéressant de consulter, lui ou ses collaborateurs.

Vous appartenez à la collectivité qu’est le syndicat des copropriétaires. De ce fait vous vous devez de participer aux instances de la vie de l’immeuble, d’abord évidemment en participant aux assemblées générales au cours desquelles se prennent les décisions sur le devenir de l’immeuble. Une assemblée générale est un type d’instance de démocratie, et si n’êtes pas présent non seulement votre avis ne sera pas entendu mais vous pourriez avoir à supporter des choix que vous ne désirez pas. A la limite pensez au vieil adage sur les absents…

Vous pouvez vous engager plus avant dans la vie de l’immeuble, en présentant votre candidature pour faire partie du conseil syndical.
Vous aurez à prendre position pour des choix fondamentaux pour le fonctionnement de l’immeuble et d’abord le choix, le renouvellement, du syndic, dont le mandat doit assurer l’administration, la gestion et l’entretien de l’immeuble. Vos voix sont importantes, voire déterminantes, pour contribuer à la décision relative au syndic.
Vous aurez des relations avec le personnel de l’immeuble, le plus souvent la gardienne, avec aussi les collaborateurs du syndic. Faites en sorte que ces relations soient « professionnelles » et cordiales en même temps.

Pour que le fonctionnement de l’immeuble soit assuré, il faut évidemment que les finances le permettent. Or les rentrées du syndicat des copropriétaires sont constituées par les appels de fonds du syndic, les charges. Les copropriétaires qui payent mal, voire qui accumulent les impayés de charges, créent des difficultés de trésorerie pour l’ensemble de la copropriété.

Une collectivité a ses règles de fonctionnement et de comportement ; pour un syndicat de copropriétaires il s’agit du règlement de copropriété. Il s’impose à tous et vous y referez autant que de besoin, pour connaître vos droits et vos obligations. Vous n’agissez pas à l’encontre des règles, ainsi un usage abusif des parties communes peut avoir des conséquences désagréables devant un tribunal.

De même le fait d’être dans un local privé ne vous exonère pas de respecter les lois et règlements, en particulier pour tout ce qui touche aux nuisances et troubles de voisinage, qui sont bien souvent les principales causes de litiges en copropriété.
Pour les relations humaines, y compris avec vos voisins, vous agissez bien sûr au mieux.

Summary
Quelques recommandations aux copropriétaires.
Article Name
Quelques recommandations aux copropriétaires.
Description
Pour l’immeuble, en particulier, il importe que votre choix soit conforté, donc vous devez savoir ce que vous voulez - ou refusez - pour le bâtiment. Les choix auxquels vous aurez à participer porteront en particulier sur des travaux ; votre rôle en tant que copropriétaire est de réfléchir sur leur opportunité, leurs modalités, leurs coûts prévisibles. Un « bon » copropriétaire se pose des questions, s’informe, réfléchit.
Author


CONTACTEZ MOI

Google+