Syndic Expert : Chargement en cours
title

Pourquoi un audit énergétique de la copropriété ?

Découvrez au sein de cet article tout ce qu’il faut savoir sur l’audit énergétique de la copropriété, pourquoi il doit être réalisé et de quelle manière !

Audit énergétique : une étude sur une copropriété

La protection de l’environnement, et en particulier les économies d’énergie et la transition écologique, sont à l’ordre du jour et ont fait l’objet de diverses dispositions gouvernementales. L’une d’entre elles concerne très directement les immeubles en copropriété : l’audit énergétique.

Les caractéristiques du bâtiment à travers l’audit énergétique

Il s’agit précisément d’une étude portant sur les caractéristiques du bâtiment, puisque si l’on reprend une définition de l’ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) : « l’audit énergétique doit permettre à partir d’une étude détaillée des données du bâtiment, d’établir une proposition chiffrée et argumentée de travaux d’énergie ».

Quelles sont les copropriétés concernées par l’audit énergétique ?

La nécessité de faire réaliser un audit énergétique concerne les copropriétés d’une certaine taille (le seuil est fixé à 50 lots) et relativement récentes (permis de construire postérieur au 1er juin 2001), dotées d’un chauffage collectif ou d’une climatisation collective. L’opération doit être réalisée avant le 1er janvier 2017.

 

Quelles sont les conditions de réalisation de l’audit énergétique ?

L’audit énergétique est une méthode d’analyse de l’ensemble de l’immeuble, parties communes et privatives. Avec un descriptif, des enquêtes auprès des occupants pour évaluer leur consommation énergétique, la visite de logements, l’estimation des consommations annuelles d’énergie et leurs coûts, la mention du classement énergétique (qui va au-delà du DPE), pour conclure par des propositions de travaux améliorant la performance énergétique de l’immeuble. Une telle opération est relativement coûteuse mais elle peut faire l’objet de subventions de le part de l’ADEME, opérateur de l’État dans le domaine. La validité de durée d’un audit énergétique de copropriété est de dix ans.

 

Les suites de l’audit énergétique sur une copropriété

La procédure à suivre pour faire établir un audit énergétique est relativement classique : l’initiative en revient au syndic, qui fait inscrire à l’ordre du jour de l’assemblée générale.
Une fois l’audit énergétique réalisé, l’assemblée générale se prononce sur la pertinence des travaux d’amélioration en fonction des spécificités du bâtiment. Les travaux peuvent se révéler coûteux et la mise en concurrence de plusieurs devis d’entreprises est de rigueur. Au final le syndicat des copropriétaires, en assemblée, vote l’adoption d’un plan de travaux ou la conclusion d’un contrat de performance énergétique (à la majorité des présents et représentés, article 24) ainsi que les travaux d’économie d’énergie définis par le plan (majorité absolue, article 25).
Les objectifs de l’audit énergétique, qui permettent d’atteindre des labels de performance énergétique, sont de réduire la consommation d’énergie, donc d’abaisser les factures supportées par la copropriété, d’améliorer le confort de l’habitat et de valoriser le patrimoine, de limiter l’empreinte environnementale.



CONTACTEZ MOI

Google+