Syndic Expert : Chargement en cours
title

Le gestionnaire de corpopriété

Dans les cabinets de syndic ou chez les administrateurs de biens, les gestionnaires de copropriété forment une part non négligeable du personnel, et c’est aussi sur ces cadres que se sont construites l’image et la réputation du cabinet.

Par définition un gestionnaire assure la gestion ; plus spécialement celui de copropriété gère un certain nombre d’immeubles pour lesquels le syndicat des copropriétaires a passé contrat avec le syndic. Salarié, il assure des pouvoirs délégués au nom du syndic et s’occupe d’un portefeuille de quelques dizaines d’immeubles.

Il a en charge l’ensemble des fonctions ordinaires à l’égard de la copropriété :

  • relations avec le conseil syndical et son président, avec les copropriétaires qui peuvent le saisir sur les sujets très divers (surtout quand quelque chose va mal….) ;
  • visites d’immeuble et coordination des travaux d’entretien courant (maintenance), donc une activité qui est aussi « de terrain » ;
  • mise en application des décisions prises, en particulier propositions d’entreprises prestataires et recherche de devis, dans le cadre des décisions de l’assemblée générale ;
  • préparation et tenue des assemblées générales, y compris la rédaction du procès-verbal ;
  • participation à la gestion financière, en liaison avec le comptable du cabinet, pour le suivi des dépenses et la préparation du budget prévisionnel, et le contrôle des factures ;
  • suivi des dossiers d’assurance et de sinistres, suivi de contentieux…

Les profils peuvent être très différents, du professionnel d’âge qui a accumulé les expériences, ou nouveau recruté pour lequel on demande un niveau d’études supérieures (ainsi bac +3 en immobilier).

Souvent le gestionnaire est secondé par une assistante, pour les contacts téléphoniques, le secrétariat, etc.

Au cours de sa journée, le gestionnaire traite les problèmes de plusieurs immeubles, il est en relation avec les membres de la copropriété, les fournisseurs et entrepreneurs, l’expert, l’architecte ou l’avocat. Il a à traiter d’administration, de relations humaines, de techniques du bâtiment, de suivi de travaux, de questions financières, bref la polyvalence, l’autonomie et le sens de l’adaptation sont indispensables pour exercer le métier. Sont aussi nécessaires la rigueur et le sens de l’organisation (un seul exemple : une assemblée générale qui ne serait pas convoquée selon les règles ne serait pas valable), la disponibilité et la capacité à réagir rapidement et efficacement face à une situation imprévue (ainsi lorsque la situation d’un immeuble demande des travaux urgents), le sens des responsabilités, de la mémoire et des capacités d’écoute. Bref pour être un bon gestionnaire il faut combiner les connaissances professionnelles et les qualités humaines.



CONTACTEZ MOI

Google+