Syndic Expert : Chargement en cours
title

Comment peut-on analyser les contraintes qui pèsent sur les copropriétaires et les avantages procurés par le régime de la copropriété ?

Les contraintes en copropriété

La première est de payer les charges et appels de fonds. Le statut de la copropriété induit une participation aux dépenses communes, selon des règles de répartition précises. Ainsi tous les trimestres il faut verser le montant de l’appel de fonds envoyé par le syndic ; le chèque sera crédité au compte bancaire du syndicat. Ne pas payer peut amener de sérieux désagréments…
Le copropriétaire lorsque la décision a été adoptée par l’assemblée générale doit s’y conformer (la contestation est une action complexe et qui ne peut se faire que dans des conditions bien définies).
Le copropriétaire doit se plier aux dispositions législatives et réglementaires, ainsi qu’appliquer les clauses inscrites dans le règlement de copropriété, qui comporte de limites dans le droit d’usage des lots. Par exemple il n’est pas possible d’opérer des travaux sur sa partie privative qui entraînerait une modification pour les parties communes sans une autorisation préalable par un vote en assemblée générale.

Occuper un appartement dans une copropriété c’est aussi participer à une collectivité. Il n’est pas possible de « faire n’importe quoi », y compris dans la vie quotidienne, il ne faut pas nuire ou porter préjudice à la copropriété (le syndicat des copropriétaires) ni à ses voisins. Ne pas nuire certes, mais aussi cohabiter avec des voisins qui peuvent se révéler discourtois, ou bruyants.
Vivre en collectivité amène aussi à savoir se renseigner, se concerter, demander conseil. Les deux « personnes-ressources » les plus sollicitées sont le syndic et le président du conseil syndical.



CONTACTEZ MOI

Google+