Syndic Expert : Chargement en cours
title

Capacité à analyser et prévoir du syndic de copropriété

Les qualités nécessaires au syndic de copropriété

Un des paradoxes de la profession de syndic est que, dans l’action quotidienne, s’entremêlent ce qui relève du temps très court, de l’urgence, et ce qui demande une longue durée pour être conduit à bien. Une intervention doit avoir lieu dans l’heure ; certains travaux vont nécessiter des années. La capacité à analyser et prévoir : des travaux doivent-ils être menés en urgence et peuvent relever d’une procédure particulière ou des gros travaux sont-ils à préparer par une étude approfondie, à échéance d’un an par exemple. Par ses compétences professionnelles et sa connaissance de la copropriété, le syndic se doit d’être à même d’établir un diagnostic technique sur l’état de l’immeuble, sur les opérations souhaitables ou indispensables, sur le caractère d’urgence, et évidemment sur l’enveloppe financière à prévoir.

Comment le syndic suit-il les dossiers qui relèvent de la prévision ? Quelle est la continuité dans l’action ? Le syndic donne-t-il la place nécessaire aux relations avec le conseil syndical, interlocuteur privilégie, chargé de contrôler le syndic et de la conseiller ? Le syndic et ses collaborateurs passent-ils le temps nécessaire à ces contacts ?

En copropriété il est nécessaire à la fois de travailler sur le long terme – prévoir – et agir très vite en fonction des événements – réagir. Des situations dans lesquelles le cabinet doit prouver sa capacité à faire face à des situations imprévues : la gardienne est gravement malade, démissionne, est amenée à prendre sa retraite plus tôt que prévu. Ou la panne grave d’un élément d’équipement commun. Quelles sont les solutions que le syndic va décider ou recommander aux copropriétaires ?

Donc les situations imprévues ou délicates, ou difficiles techniquement et financièrement, sont révélatrices des capacités professionnelles du cabinet de syndic. Il doit agir face à une situation d’urgence, et, de manière générale, aider les copropriétaires à prendre une décision en assemblée générale, en tenant en compte de tous les paramètres, y compris ceux relatifs aux coûts.

Les choix de gestion recouvrent aussi des relations professionnelles : ce sont certes les copropriétaires qui décident, mais bien souvent ils n’ont pas la compétence pour apprécier les qualités professionnelles des entreprises à qui il faut confier les opérations. Le syndic se doit d’avoir un carnet d’adresses bien fourni pour que soient contactés l’architecte efficace, le plombier et l’électricien, l’ascensoriste, et aussi la compagnie d’assurances, et aussi s’il le faut le notaire l’huissier… Il doit préparer le choix par une mise en concurrence. Le syndic en tant que professionnel se doit de vérifier périodiquement les contrats passés pour le syndicat des copropriétaires, et d’avoir des relations de confiance avec les fournisseurs et intervenants, y compris en réglant les factures dans les délais.

Pour en savoir plus sur « Le contrat de syndic de copropriété », vous pouvez consulter cet article: https://blog.syndicexperts.com/blog/le-contrat-de-syndic-de-copropriete 



CONTACTEZ MOI

Google+